Les douleurs articulaires, trucs et conseils.

Les douleurs articulaires sont des problèmes rhumatologiques fréquents. Elles sont ressenties lors de mouvements ou en étant au repos. Elles peuvent être d’ordre inflammatoire ou mécanique. Les causes mécaniques sont surtout basées par l’enraidissement articulaire ou la perte de la souplesse après une certaine période d’inactivité. Cependant, la fatigabilité et un travail excessif constituent des causes non négligeables dans cette pathologie d’où son importance au cours de la vieillesse.

Le fonctionnement de l’articulation. L’articulation est la zone de raccordement entre les différents os et qui permet le mouvement. Elle est constituée de charnières complexes (extrémité des os, cartilages et capsules articulaires, ligaments, synovie et tendons musculaires).

Toute fragilisation de ces éléments peut donc entraîner des douleurs articulaires. Ainsi, l’altération du cartilage est source d’arthrose tandis que celle de la synovie entraine l’inflammation. Enfin, la fragilisation des extrémités osseuses par l’ostéoporose est également une cause importante de douleurs articulaires.

Les symptômes douloureux.

Les douleurs articulaires se manifestent soit par une arthrite aiguë ou chronique, soit par une arthrose des différentes articulations. L’arthrite est surtout d’origine infectieuse ou inflammatoire tandis que l’arthrose est l’apanage du vieillissement, des femmes ménopausées et des grands sportifs. Au début, la douleur peut être insidieuse puis apparaissent des raideurs matinales ou tardives selon les causes. Cela étant suivi de sensation de douleurs vives à la mobilisation qui peuvent limiter les activités de l’individu. Un renflement articulaire et une chaleur locale peuvent également s’observer.

Les causes des douleurs.

Les origines douloureuses sont multiples et peuvent s’associer entre elles. Il y a les causes mécaniques, traumatiques et les efforts physiques intenses. Par ailleurs, l’inflammation articulaire entraine une douleur vive. Dans ce cas, la douleur est matinale et cède en fin de journée.

Elle est alors accompagnée d’une tuméfaction, de chaleur locale et parfois d’une rougeur de la région atteinte. Avec l’âge, le corps ne produit plus assez de fibre collagène et de protéoglycanes. Ce déficit en collagène aura comme effet la destruction cartilagineuse. Les causes infectieuses, tumorales, les arthropathies dégénératives et microcristallines ne doivent pas être oubliées. Les traitements possibles Le traitement est basé sur des antalgiques légers. Il y a des traitements locaux, les oligo-éléments et la phytothérapie. Le paracétamol est parmi les plus utilisés si les douleurs sont aiguës. Dans certains cas, la morphine est également préconisée par quelques médecins lors de douleurs chroniques.

Cela dit, les anti-inflammatoires sont très prisés dans la cure de cette pathologie. Malgré leur vertu à soulager les douleurs, il est à préciser qu’ils doivent être utilisés à bon escient surtout en raison de leurs effets secondaires sur l’organisme.

Le sulfate glucosamine : un chondroptrotecteur puissant

Par l’action synergique de la glucosamine et de la chondroïtine sulfate, cette substance est reconnue comme étant un anti douleur efficace en cas d’arthrose. Ce produit permet non seulement de soulager la douleur mais aussi la régénération des cartilages. La dose journalière est fonction du poids corporel de chaque personne, néanmoins, certains individus ont besoin d’une dose supérieure pour traiter efficacement leurs douleurs articulaires. Ces douleurs sont fréquentes. Le traitement est faisable en ambulatoire et facile à respecter. Cependant, si elles persistent malgré un traitement adapté, il convient de consulter un médecin pour dépister une cause plus profonde et pour des traitements spécifiques et adaptés. Il faut toujours consulter son médecin quand l’articulation devient rouge, chaude et enflée, quand la douleur dure plus d’une semaine ou s’avère plus intense que d’habitude et rebelle aux traitements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *