Renouée, Achillée millefeuille.

Les différentes espèces connues sous le nom de renouée (Polygonum hydropiper, poivre d’eau, Polygonum lapathifolium, renouée à feuilles de patience, et Polygonum persicaria, renouee persicaire ou langue d’oie) ne sont pas appréciées de la même façon par tous les auteurs: certain”. en effet, excluent expressément du nombre des formes utilisables la renouée à feuilles de patience et les formes affines; pour d’autres, au contraire, toutes ces espèces ont des propriétés analogues Il s’agit de plantes de la famille des Polygonacées, très répandues (la renouée à feuilles de patience est presque cosmopolite, le poivre d’eau est très répandu dans les régions tempérées des deux hémisphères), communes dans les endroits humides, au bord des fossés, sur les grèves des fleuves et aussi dans les lieux incultes et les décombres. La renouée doit son nom aux nœuds nombreux qui s’échelonnent le long de ses tiges. On utilise les parties aériennes ou seulement les feuilles de la renouée. En particulier, le poivre d’eau contient un acide polygonique, qui n’est d’ailleurs sans doute qu’un tanin gallique; ses propriétés hémostatiques, au large spectre d’action dans des cas d’hémoptysie, métrorragie, hémorragie hémorroïdaire étaient bien connues des médecins anciens qui appliquaient alors la théorie de Paracelse de la correspondance entre la forme de la plante et les parties de l’organisme humain: ici c’est la couleur de la plante qui voulait qu’elle fût efficace sur les troubles de la circulation sanguine (bien qu’à vrai dire ce soit surtout sur la renouée , feuilles de patience qu’on puisse observer les grosses taches purpurines caractéristiques), et il est une fois de plus surprenant de constater que la plus fantastique des théories et apparemment la moins fondée se soit vue plusieurs fois confirmée et vérifiée à la suite des études cliniques les plus rigoureuses.

Plus scientifiquement, ces propriétés sont dues aux contenus en glucosides, alors que l’huile essentielle, qu’elle contient aussi, aurait des propriétés hypotensives. Les préparations à base de poivre d’eau sont, de plus, douées d’une legère action révulsive, et c’est pourquoi on les associe à d’autres composés pour préparer des lotions contre la calvitie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *